Comment j’ai loupé l’ouverture de bal…

Posted on 2 min de lecture 270 vues

C’est pourtant le B-A-BA. Tu le sais qu’il faut t’entraîner à la valse pour le grand jour de ton mariage. Tu le sais qu’il faut trouver la musique qui te ressemble, et dont le monde entier se souviendra. (Si si, le monde entier). Bah ouais… Je le savais… Je sais pas ce qui s’est passé…

Tout avançait bien, on avait presque tout bouclé. Et on s’est penché sur la question. Le petit ange assis sur mon épaule droite me parlait de tradition, du père qui cède la place au jeune mari. Le petit diable allongé sur mon épaule gauche se foutait de moi en m’imaginant danser la valse. Ok, j’ai déjà géré pire comme dilemme.

Je veux danser avec Papa. Papa ne sait pas danser. Quelle chanson me fait penser à Papa. Liste. Unbreak my heart de Toni Braxton qu’on mettait à fond dans la voiture le vendredi soir sur la route du conservatoire. School’s out d’Alice Cooper qui résonne dans toute la maison quand il fait les comptes. Le plastique c’est fantastique d’Elmer Food Beat, qu’on entendait en boucle sur la route des vacances. Pfiou. Me vlà bien avancée.

C’est trop dur… Si seulement je devais chercher un film ce serait plus simple. On est allés une seule fois au ciné rien que tous les deux, sans Maman et sans la frangine. Pour voir The Mask. Le souvenir de dingue. Comme j’étais fière, mon Papa rien que pour moi, une parenthèse d’exception. Allez je me mate le Coco Bongo Club sur Youtube.

Evidence! Génial le slow de Cameron Diaz, génial le swing endiablé de Jim Carrey. Je veux ça. Je serai Cameron Diaz! L’amoureux viendra me faire twister après le slow avec Papa.
Manque plus que les cours de twist. On trouve. On se donne à fond, on s’entraîne dans la cour de notre immeuble tous les soirs en rentrant du boulot. Un, deux, un deux un, en arrière Maud. Un, deux, un deux un, en avant Clément. On commence à gérer. Ca va le faire.

Et jour J. Et ma belle robe. Et la voix de la petite dame du magasin qui murmure dans ma tête  » redressez-vous, ne regardez pas vos pieds, ne marchez jamais à reculons »… Et la voix de la prof de danse  » allez Un, deux en arrière, et un deux un on tourne… ».
Etincelle d’intelligence dans mes yeux (oui, elle arrive tard). En gros je recule tout le temps pendant le twist… En gros si je recule je me vautre lamentablement par terre…
Ouverture de bal moins 5 minutes. Papa est prêt. Le DJ est prêt. Chéri, ça te dit d’improviser?

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.

Suis moi !

Suis moi !

Vous êtes maintenant abonné