Comment j’ai lancé le faire-part 2.0…

Posted on 4 min de lecture 240 vues

Quand je me suis levée le 20 décembre 2012, et que j’ai vérifié la présence de ma bague Kinder ( celles qui ont lu « Comment j’ai bien fini 2012 » comprendront), tout s’est bousculé dans ma tête! Ça s’organise comment un mariage? Y a des meufs qui en rêvent depuis des années, qui savent déjà le thème de la soirée, qui sont sûres que les serviettes de table seront mauves et assorties aux chandeliers. Moi je savais que dalle. J’avais beau chercher un thème je trouvais que des trucs débiles. Sérieusement, y a vraiment des thèmes genre « glam-chic-j’adore-les-dauphins-argentés »?!! Y a vraiment des meufs qui donnent des noms de compositeurs italiens ou des noms de recettes provençales à leurs tables de réception?!
Alors j’ai lâché l’affaire du thème. J’ai regardé la déco. J’ai créé un dossier sur mon Ipad avec les liens de tous les trucs trop choupis que j’aimais bien. Oh des lanternes, oh des petits drapeaux, oh des guirlandes, oh des petites bougies, oh des paniers trop mignons, oh des pots de confitures…. Ok, ça partait en sucette… J’ai lâché l’affaire sur la déco.
C’est quoi qu’on fait en premier bordel? Le truc qui va te servir de fil rouge. Le bazar qui annonce la couleur, c’est quoi?!

Maud, vous jouez maintenant pour la question à 1million de pépettes, vous n’avez aucun Joker, vous ne pouvez pas passer un coup de fil à un ami. Vous n’avez pas d’ami, vous êtes seule dans votre brun. La question est la suivante:
« Quand on est une vraie femme organisée, par quelle action commence-t’on les préparatifs de son mariage?
A- Une vraie femme organisée choisit d’abord sa belle-mère.
B- Une vraie femme organisée choisit d’abord son mari.
C- Une vraie femme organisée choisit d’abord son faire-part.
D- Une vraie femme organisée choisit d’abord la marque de son déodorant. »

Je sens qu’il y a un piège, d’ailleurs je commence à transpirer…
Bon, sans conviction Jean-Pierre, je vais dire la réponse C, je bloque ces paroles, je ne suis pas le maillon faible, je ne pioche pas la boule noire.

Tululut Tululut Tululut!!!!

Alors on a commencé par mater tous les faire-parts de Google Images. On a même fait quelques salons du mariage… Ça se confirme, je n’aime pas les noeunoeuds, je n’aime pas le doré, je n’aime pas les fanfreluches… La cucuterie ambiante me donne la gerbe… Putain y en a qui ont vraiment osé les dauphins argentés… Y a bien des trucs assez sympas, mais bon, le même faire-part apparaît 18 fois sur la page 1 avec 14 noms différents, c’est un peu con … Le mieux ce serait un faire-part sur mesure, unique, avec nous dessus parce que merde on a envie de se la péter un peu (et que personne nous pique notre faire-part, bande de losers).

Alors on a commencé le tableau à double entrée, les choses qu’on veut vs celles qu’on ne veut pas. Les couleurs, le style, la forme… On a contacté Marion, une nana bien balaise comme il faut. Elle a tout pigé. On a tout fait par mail. Notre faire-part est né comme ça, il était comme nous, original mais simple, léger mais sophistiqué, classe mais fun. (Ouais, on se la raconte, ça te pose un problème??).

Hyper soulagés d’avoir enfin notre pierre de fondation dans la préparation de notre mariage, on s’est attaqué au texte. On a sélectionné l’essentiel, on a viré le superflu. Oui mais… Comment on explique aux invités la route pour venir… Comment on fait pour leur donner les infos sur les hôtels, le dresscode, la liste de mariage… Ajoute une feuille récap’ qu’elle dit l’autre connasse dans son blog… Une feuille récap’… Avec un faire-part aussi topissime… Si c’est pas gâcher…

Et c’est en plein coeur de cette situation inextricable que l’Homme a sorti son arme secrète (en tout bien tout honneur cette fois…). Un site internet. Notre site internet. Un peu mégalo, un nom de domaine en notre honneur, nous sur la page d’accueil…

Sur le faire-part on a ajouté www.clement-maud.fr , on a préparé ça aux petits oignons. L’invité clique, se laisse guider, il a toutes les infos, il peut commenter. Nous on récupère les confirmations de présence, les adresses mail pour plus tard envoyer des photos. Au final Jean-Pierre, je reviens sur ma question à 1 million de pépettes, et je choisis la réponse B. Le plus important, c’est mon mari.

 

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.

Suis moi !

Suis moi !

Vous êtes maintenant abonné